Gazette du Printemps

Voici la Gazette de ce Printemps:

Edito 

Des news …..en veux tu….?

Ca y est enfin, nous sommes le 1er mars et le GAEC (groupement agricole exploitation en commun) est enfin effectif. Après plus d’un an et demi entre formation et démarches administratives, notre société est créée.

 

Qu’est ce que cela va changer pour vous? 

En ce qui concerne la production, nous sommes toujours attentifs à l’élargissement de notre gamme sans pour autant nuire à la qualité des légumes existants. Notre priorité est toujours la même; vous offrir un bel éventail de produits sains, de saison et d’une bonne qualité gustative.

 

Une seule différence, lors de l’établissement de l’ordre des chèques, où il faudra noter « gaec Le Potager Coudert » Nous conservons les mêmes points de vente.

 

La recette  du printemps

Ce trimestre ci je vous propose une idée de soupe toute simple.

Soupe de fanes de radis

Pour 4 personnes

-2 bottes de radis

-10 cl de crème fraîche

-600 grs de rosabelle ou de samba

-un oignon

– un peu d’huile d’olive

-sel et poivre

Faire revenir l’oignon dans l’huile d’olive et un peu de sel.

Couvrir avec de l’eau.

Ajouter les pommes de terre et les fanes de radis, (les radis seront mangés à part). Laissez cuire pendant une bonne heure à feu doux. Assaisonnez à votre goût, mixez et ajoutez la crème fraîche. Dégustez


Le sujet qui fait débat…..

la standardisation des produits…

A une époque où les scandales alimentaires se multiplient, il est temps de repenser les façons de s’alimenter. Concernant les légumes, c’est la manière de les produire qui est importante.

Aujourd’hui, ce qui m’interpelle c’est le résultat, c’est à dire, le légume qui arrive sur notre étal. Quelle apparence doit il avoir?

Pourquoi vos maraîchers ne lavent-ils pas les pommes de terre et les oeufs?

Tout simplement, c’est la meilleure façon de les conserver.

Pourquoi vos poireaux sont ils menus et parfois tachés? 

Depuis trois ans, un parasite appelé »mouche du poireau » venant des pays d’Europe de  l’est a envahi la France. Ce parasite arrive à l’occasion de vol fin d’été début d’automne et pond dans les pieds de poireaux jusqu’à les détruire. Il existe des produits chimiques très invasifs et chers sur le marché. nous n’avons pas choisi cette option. Pour protéger notre production, il n’y a pour l’instant pas de solution efficace et non invasive. La rotation que nous pratiquons depuis toujours limite un peu les populations.

Nos légumes ne sont pas toujours visuellement parfaits, cependant nous sommes plus attachés à l’aspect qualitatif et santé de nos légumes. Nous comptons sur votre amabilité pour nous signaler un problème. L’échange est un moteur pour améliorer nos compétences et votre satisfaction.

 

Rendez vous en juin pour la Gazette d’été…

Merci de votre fidélité